Forum des Psychotiques Rabbits

Nous sommes actuellement le Jeu 09 Avr, 2020 14:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Histoire de VERITAS
Message Publié : Dim 28 Sep, 2003 23:50 
Hors-ligne
Lapereau
Lapereau
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu 30 Mai, 2002 21:42
Message(s) : 254
Localisation : Dijon (21)
Voilà bien longtemps que je n'ai voyagé dans les brumes de ma mémoire, mais puisqu'il est temps d'éclaircir ce paysage, je vais vous conduire dans ces contrées que peu de gens connaissent.

Cette histoire remonte à la nuit des temps, à l'époque où les elfes vivaient en harmonie avec les hommes, où les animaux les plus ordinaires côtoyaient les êtres les plus extraordinaires...époque bénie de l'harmonie entre le rationnel et le surnaturel. C'est à cette période que s'est répandue la rumeur de la venue de l'Haruspice. Qui était il ? Personne ne le savait au juste mais son arrivée devait répandre la confusion entre les créatures et le chaos dans notre univers. Aujourd'hui peu de gens s'intéresseraient à ces « divagations, ces contes pour enfants », mais à cette époque, l'orgueil n'avait pas encore embrumé les esprits, les êtres savaient lire les signes des temps et n'étaient pas hermétiques aux prophéties. Des elfes de grande renommée invitèrent les hommes les plus sages à travailler à un univers protégé, sans conflit, refuge invisible à l'Haruspice. Cet univers se nommerait QUIES. Le travail serait long, pénible, source de joie et de conflits mais il importait qu'il se réalise rapidement. Dans un premier temps, il fallait trouver un lieu convenable au sein duquel hommes et Elfes pourraient établir leur citée. C'est au cours d'une de ces explorations que débute mon histoire.
Ondine, fille d'Ariomine et d'Estangon, elfes qui régnaient alors sur les lacs et les rivières avait été désignée pour explorer les alentours du lac d'argent. Ses yeux scintillaient comme l'éclat de la lune sur la rivière et son rire, tel le bruissement de l'eau des torrents remplissait de joie tout ceux qui l'entendaient. Acceptant avec entrain cette tâche, elle parcouru plusieurs lieues, fredonnant des airs enchanteurs tout en s'imprégnant avec toute la sensibilité dont une elfe est capable, des éléments déterminants pour sa mission. Outre les paysages et ressources naturelles, elle enregistrait les essences, les effluves, tout ce qui permettrait d'apprécier à leur juste valeur les contrées traversées. Fatiguée par son voyage, elle s'étendit au bord du lac. Lascive, ouvrant ses sens à tous les éléments, elle retrouvait dans mère nature l'énergie qui lui faisait défaut. Caressée par le vent, enivrée par les effluves de fleurs, elle s'abandonna aux songes sur une litière de mousse épaisse. Elle avait pourtant déjà entendu des histoires à propos d'Erwol, esprit du vent, mais peu de jeunes elfes y portaient attention...Glissant doucement dans le sommeil, elle se laissa envelopper par la délicatesse sensuelle de la brise. Chaque partie de son corps goûtait à cette sensation de bien être. Son sommeil fut agité, non par des cauchemars mais par un enchantement sans pareil, une étrange douceur qui enveloppait tout son être, un plaisir délicat qui se répandait comme une onde et dont jamais plus elle ne retrouverait l'expérience. Au petit matin, toute enveloppée de rosée, elle s'éveilla plus en beauté que jamais, reposée et détendue. Il lui fallait encore parcourir quelques lieues mais son corps, encore sous l'effet d'un contentement sans pareil lui semblait prêt à explorer l'ensemble de la contrée.

Quelques semaines plus tard, rentrée auprès d'Ariomine, elle profita d'un moment d'intimité avec sa mère pour lui décrire ce bien-être extraordinaire dont son être gardait un souvenir impérissable. Après l'avoir écouté avec intérêt, Ariomine lui demanda de ne point en parler avant que son père n'en soit informé. Quelques temps passèrent, et l'Aura d'Ondine se faisait de plus en plus brillante, éclatante, comme si deux étoiles l'habitaient. Un matin, Estangon et Ariomine l'appelèrent : « Il est temps pour toi de réaliser le pèlerinage rituel de notre maisonnée !» Et sur ces mots ils l'envoyèrent en retraite dans un lointain monastère, lieu perdu au milieu des lacs, connu seulement de quelques elfes. Ondine avait déjà vu un certain nombre de jeunes elfes partir en « pèlerinage » mais jamais elle n'en avait entendu parler au sein de sa famille. Toutefois, confiante dans les volontés de ses parents, elle prit les chemins avec l'entrain de sa jeunesse. Son voyage fut long, elle due éviter les villages humains du nord qui avaient une crainte superstitieuse des farfadets, passer le pays des brumes, contourner le sentier des crevasses pour enfin arriver sur une île de petite taille, blottie au coeur d'un lac aux reflets mordorés. Curieusement, elle ne vit personne. Seul un lit garni de mousse fraîche se trouvait au milieu d'une clairière. Ondine, fatiguée par son périple s'y allongea trop heureuse de trouver enfin un lieu adapté à sa qualité d'Elfe. Chose curieuse, ce lit était entièrement exposé aux rayons de la lune, au centre de la clairière. De plus, tout autour, un cercle de pierres dressées semblait faire une barrière, une protection contre on ne sait quel danger. Mais exténuée par cette longue marche, Ondine laissa ses réflexions se perdre et se transformer en rêve dans un sommeil profond. Le bruit de l'eau cristalline qui s'écoulait de la source toute proche berçait ses songes. Jusqu'au lever du jour, les rêves furent les seuls habitants de l'Esprit de la jeune Elfe. Au matin, elle se réveilla en sursaut, sentant une présence à ses cotés. Elle ne bougea pas, essayant de rassembler son courage et toute sa puissance. Alors d'un bond dont seules les elfes sont capables, elle se redressa pour affronter ce danger. Mais en fait de danger, elle vit un petit être nu, sans force, qui la regardait étonné. C'est alors seulement qu'elle se rendit compte que le clapotis de la source s'était estompé, remplacé par le chant du vent et le bruissement des feuilles. Pourtant aucun souffle ne la touchait. Il semblait que messire Erwol venait se manifester par son chant. Le but de ce pèlerinage prenait alors tout son sens. Elle devenait mère d'un enfant dont le père n'avait été qu'un souffle. Mère d'une créature mi zéphirin, mi tempête. Pourtant cette étrange naissance, ne pouvait être ébruitée, car si les elfes et les hommes de cette époque étaient très ouverts au surnaturel, nul n'accepterait l'union d'une Elfe et du vent. Elle entreprit donc de prendre la route pour le monastère de Marhdrouy espérant y trouver un refuge pour son enfant. Là, elle su se faire oublier se consacrant à l'éducation de son enfant. Elle lui apprit l'art du mélange des essences permettant la création de multiples potions. Les moines quant à eux, l'éduquèrent dans les invocations diverses et dans le culte secret de l'Unique. Comme de coutume c'est dans sa vingtième année elfique que son nom fut choisit. Devant sa soif de connaissance et son amour de la vérité il reçut le nom de Veritas.

C'est à cette époque que l'évènement tant redouté se manifesta. Ondine se trouvait alors dans les bois, recherchant de nouvelles essences. Soudain sans que rien ne le laisse présager des plaintes se firent entendre. Le ciel rougissait, des créatures de toutes sortes se précipitaient semblant fuir un danger inconnu. Elle se retourna alors vers le monastère et eu tout juste le temps de sentir un souffle puissant la coucher à terre avant de...Ondine n'était plus, comme toutes les créatures vivantes de cette contrée elle avait subit la colère aveugle de l'Haruspice. Il ne restait rien que ruines et désolations,...ce qui avait été un havre de paix n'était plus que cendres. Paysage lunaire sur lequel soufflait un vent encore chaud des incendies qu'il avait survolé. Rien ?...
Quelque part, à l'abri des regards, hors de connaissance de l'Haruspice, le monde de Quies était né. Les elfes et les humains avaient réussi leur pari de sauver une part de leur civilisation pacifique et certains avaient pu rejoindre ce monde avant le malheur qui emporta la majorité des créatures de leur contrée. Mais seuls les personnes présentes alors au village avaient pu emprunter le Vortex en place.
Bien sûr dans la précipitation et la panique, nul ne porta attention au nouveau venu. Certains avaient été surpris par ce vent qui avait soufflé soudainement et s'était éteint tout aussi brusquement juste avant l'arrivée de l'Haruspice. Ce dernier ne devait-il pas se manifester seulement par le feu ? Mais l'heure n'était pas à la méditation des détails des prophéties, il fallait fuir au plus vite. Et ce nouveau venu devait sûrement être l'un de ces adeptes que les prêtres initiaient en secret depuis quelques temps. C'est ainsi que Veritas put rejoindre Quies, sauvé par son père.
Le reste est connu de tous, son errance, ses dons de prophétie, son recrutement au sein de la guilde très secrète des psychotics rabbits, l'histoire de la tendre Fleur de Lotus sa fille adoptive, son amour pour Tify, son jugement et sa condamnation à l'exil lors de la grande révolution, ...Et la destruction de Quies par l'être maléfique qui avait déjà réalisé tant de dégâts.

Depuis lors, mon âme éthérée erre à la manière de mon père, nul ne sait d'où elle vient, nul ne sait où elle va, se faisant parfois tempête, parfois simple brise, mais s'invitant partout, poursuivant sa quête dans l'attente d'un nouveau monde à visiter.

_________________
Veritas

" Celui qui brise une chose pour apprendre ce qu'elle est, a quitté les chemins de la raison. "
-J.R. Tolkien-

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : Lun 29 Sep, 2003 17:05 
Hors-ligne
lapin esprit supérieur
lapin esprit supérieur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 20 Mai, 2002 8:09
Message(s) : 3682
Localisation : Paris
C'est tellement beau que je ne sais quoi dire :oops:

Quand vas-tu trouver le temps d'écrire un livre mon beau et talentueux veritas, tu devrais y songer :smack4:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL